La Rochejaquelein et Stofflet parviennent à traverser le fleuve avec une poignée d'hommes, mais ils sont aussitôt dispersés par quelques détachements républicains. Dans le Poitou, les insurgés s'emparent de Tiffauges le 12 mars[46],[34]. Plus du tiers des départements français accueillent ainsi des réfugiés[340]. Le 29 août 1795, le Comité de salut public nomme Lazare Hoche à la tête de l'Armée de l'Ouest, en remplacement du général Canclaux, qui a cédé son commandement pour cause de maladie[284]. Dans le cas de la guerre de Vendée, Michel Ragon tente de prouver que les exactions commises par les envoyés en mission correspondaient aux exigences du comité de salut public, et même de la Convention. The uprising headed by the newly formed Catholic and Royal Army was comparable to the Chouannerie, which took place in the area north of the Loire. De même, en 2007, évoquant la mémoire persistante de la guerre de Vendée, marquée par le succès du Puy-du-Fou, Mona Ozouf et André Burguière notent : « Morceau de choix pendant longtemps dans le débat entre gauche et droite à propos de la Révolution, l'épisode vendéen ne faisait plus recette quand un essai publié à la veille du bicentenaire, qui n'apportait rien de neuf sinon l'accusation de « génocide », a rallumé la guerre entre historiens ; une guerre étrangement déphasée au moment où les célébrations se déroulaient dans un climat de consensus festif. Ainsi, près de 10 % de la population de La Roche-sur-Yon fuit la ville[336]. N'ayant pas de réponse, il prépare un nouveau plan, en application stricte des décrets de la Convention. Towns and cities were also renamed, but at heart, in villages and farms, the old names remained the same. [59] This conflict originated in the 19th century between two groups of historians, the Bleus, named for their support of the republicans, who based their findings on archives from the uprising and the Blancs, named for their support of the monarchy and the Catholic Church, who based their findings on local oral histories. La Vendée militaire sera profondément marquée par ce passage dramatique de son histoire, tant dans le paysage que dans les mentalités, et en conserve encore aujourd'hui le souvenir via des associations, lieux de mémoire et de spectacles (Mémorial de la Vendée, Refuge de Grasla, Puy du Fou), musées (Historial de la Vendée), etc. Il propose de protéger les côtes des Anglais, d'encercler et de quadriller le territoire insurgé en utilisant des camps fortifiés comme points d'appui, de gagner la confiance des habitants et enfin de n'attaquer que les rassemblements des rebelles. Furthermore, he drew on graphic, nineteenth century accounts widely known to the historians of the Vendee: Carrier drownings and the "infernal columns of Turreau". Considérant que la Contre-révolution est partout à l'œuvre, organisant des complots, et que les soulèvements forment un ensemble organisé, la « Vendée militaire » devient le symbole de cette Contre-révolution[26]. Les 10 et 11 mars, l'insurrection devient générale[31],[32]. [13] Nearly all the purchasers of church land were bourgeois; very few peasants benefited from the sales. Ce dernier est épaulé par le représentant Goupilleau de Montaigu et 15 000 hommes sont envoyés en renfort. Puis, analysant les réactions des trois communes face à la Révolution, elle remarque que les notables de Neuvy et du Pin sont confirmés après 1789 à la tête des communes, tandis qu'à Sainte-Christine, commune ouverte au commerce, avec de nombreux artisans, de nouvelles catégories sociales se mêlent aux anciennes. De même, il évalue la densité de la population entre 700 et 790 habitants par lieue carrée et par généralité (France). Blessé, il tente de se cacher des colonnes républicaines en trouvant refuge au Val de Morière, à Touvois, avec les quelques centaines d'hommes qui lui reste. Dans le même ordre d'idées, Louis Marie Clénet, considère que les guerres de Vendée ont fait 200 000 morts vendéens (dont 40 000 pour les colonnes infernales de Turreau)[353]. Sur l'ensemble des militaires, 169 sont acquittés, 2 condamnés à mort, 41 aux fers, 46 à la prison[143],[144]. Richard, chef des environs de Cerizay, est tué le 23 mars[309]. Des paysans commencent à reprendre les armes. De son côté, Guy-Marie Lenne a ouvert un nouveau champ d’études encore aujourd’hui incomplètement exploré, celui des réfugiés de la Vendée (cf supra). Guerres de Vendée: le génocide franco-français que la République voudrait oublier. Du 16 décembre 1793 au 27 février 1794, les noyades de Nantes font 1 800 à 4 860 morts[157],[155]. Il s'empare aussitôt de Port-Saint-Père, le quartier-général de La Cathelinière[75]. Pendant ce temps, les principaux officiers de Charette, comme Hyacinthe de La Robrie, Jean Guérin, Lecouvreur, Pierre Rezeau et Lucas de La Championnière, font leur soumission à la République[317]. Comme partout en France, la Vendée connait des manifestations paysannes au début de la Révolution française, qui est initialement bien accueillie. [38], The Republican army was reinforced, benefiting from the first men of the levée en masse and reinforcements from Mainz. ». Le 7 janvier 1794, Kléber soumet un plan au général Turreau. Lazare Hoche obtient ensuite la soumission des chouans de Bretagne, du Maine et de Normandie[324]. À Sainte-Christine, les patriotes vendéens se comptent surtout parmi les artisans modestes récemment implantés dans la paroisse, peu intégrés aux réseaux de la communauté. Cette défaite provoque une nouvelle désunion parmi les généraux vendéens qui se séparent quelques jours plus tard pour regagner leurs pays[218]. Le lendemain, le gros de l'armée républicaine, fort de 20 000 soldats passe à l'offensive. La même époque a connu le « légicide » ou le « maricide ». 0. Some of these prisoners were summarily executed by the Vendeens and their bodies later found in the castle wells by troops under Jean-Baptiste Kléber. Traqué par les colonnes mobiles républicaines, il demeure constamment en mouvement dans les environs de Belleville, Saligny, Dompierre et Le Poiré[304]. Le 2 janvier, le général Haxo peut lancer son offensive contre Noirmoutier avec 6 000 hommes. Pour protéger leur territoire, les insurgés repassent massivement sur la rive gauche de la Loire[104]. Eradication of the Church under Stalinism, Persecution of Christians in the modern era, Persecution of Christians in the Roman Empire, Conversion of non-Islamic places of worship into mosques, Dechristianization of France during the French Revolution, Nazi persecution of the Catholic Church in Germany, arrest and assassination of Ngô Đình Diệm, Polish anti-religious campaign 1945–1990, Genocide of Serbs in the Independent State of Croatia, 2008 attacks on Christians in southern Karnataka, List of Catholic martyrs of the English Reformation, International Criminal Tribunal for the Former Yugoslavia, International Criminal Tribunal for Rwanda, Dechristianisation of France during the French Revolution, Resisting Rebellion: The History and Politics of Counterinsurgency, 'State and Counterrevolution in France' – Charles Tilly, Review of Reynald Secher, A French Genocide: The Vendée, French Historians 1900–2000: New Historical Writing in Twentieth-Century France, "Assemble nationale – Reconnaissance du genocide vendeen", "La proposition de loi sur "le génocide vendéen", une atteinte à la liberté du citoyen. The Vendean Royalists were victorious, killing and wounding 5,000 French Republicans. Le 15 janvier, l'adjudant-général Travot lui inflige une nouvelle défaite à La Créancière, près de Dompierre[304]. L’auteur n’en est évidemment plus à la vision idyllique du régime seigneurial de la province selon les Mémoires de la marquise de La Rochejaquelein, et il note lui aussi que les paysans de la province ont d’abord été favorables à la Révolution. À Saumur l'état-major royaliste hésite entre marcher sur Nantes, Paris ou encore Niort afin d'y détruire l'armée de Biron, le nouveau général en chef de l'armée des côtes de La Rochelle. Puis, Stofflet arrive à son tour à La Jaunaye le 18 février[237]. Hugh Gough, « Genocide & the Bicentenary: the French Revolution and the revenge of the Vendée ». Poirier de Beauvais, délégué par Stofflet, et Cormatin, le major-général de Puisaye, chef des chouans de Bretagne, sont également présents[234]. Le commandement est réorganisé : Suzannet succède à Charette à la tête de l'armée du Bas-Poitou et du Pays de Retz à l'ouest de la Vendée et au sud de la Loire-Inférieure, Sapinaud reprend son commandement de l'armée du Centre, tandis que Charles d'Autichamp, succède à Stofflet à la tête de l'armée d'Anjou[326]. Mona Ozouf and François Furet maintain it was not. After this string of victories, the Vendeans turned to a protracted siege of Nantes, for which they were unprepared and which stalled their momentum, giving the government in Paris sufficient time to send more troops and experienced generals. Le 8, il prend La Mothe-Achard, quartier général de Joly, puis entre le 9 à Saint-Gilles-Croix-de-Vie sans rencontrer de résistance[71]. Le 16 mai, devant Fontenay-le-Comte, les Vendéens sont moins de 8 000 face aux forces de Chalbos, Sandoz et Nouvion. Face à de telles forces, les chefs vendéens, Suzannet, d'Autichamp et Sapinaud, signent la paix à Montfaucon-sur-Moine le 18 janvier 1800[330]. La résurgence du conflit au nord de la Loire se produit à la fin de 1793, après la Virée de Galerne, et voit le développement d'une multitude de résistances locales ponctuelles organisées en guérillas en Bretagne, dans le Maine, en Anjou et en Normandie. Les Vendéens se portent alors sur le camp des Quatre-Chemins qui est pris d'assaut le 11 décembre. "[15], Although town dwellers were more likely to support the Revolution in the Vendée,[16] support for the revolution among the rural peasantry was not unknown. Par civitas / 26 février 2018 Le 27 février 1794 s’achevèrent les noyades de Nantes qui, organisées par Jacques Carrier, firent plus de 4000 morts au nom de la République en moins de 3 mois. Il a été inventé par Gracchus Babeuf en 1795 et décrivait l'extermination de 117 000 fermiers de Vendée. Much of this resistance was quelled quickly, but in the lower Loire, in the Mauges [fr] and in the Vendean bocage, the situation was more serious and more protracted. À Saint-Malo, les chiffres de la commission militaire de Port-Malo ou commission O'Brien sont moins connus, au moins 88 condamnés à mort sont identifiés bien qu'il y ait eu plus de 200 exécutions selon le représentant Laplanche[146],[147]. Si certains le soutiennent tels que Francastel, Hentz, Garrau[188], et Carrier[197], d'autres comme Lequinio, Laignelot, Jullien, Guezno et Topsent réclament son départ[198]. De son côté, Stofflet, fait Lieutenant Général et chevalier de Saint-Louis[307], reste longtemps dans l'expectative avant de reprendre les armes sans illusion le 26 janvier sur ordre du comte d'Artois[308],[309]. Jacques Villemain. All but seven of the 160 bishops refused the oath, as did about half of the parish priests. Arrivé début avril à Angers, Berruyer divise ses troupes en trois corps. Sans attendre, il avance avec ses propres forces[103]. Certains historiens sur le devant de la scène refuseraient toujours, dit-on, d’évoquer les crimes commis en Vendée…. Le 10 décembre, la ville est prise après un court combat[123]. Affaibli par des désertions au sein de ses troupes, Boulard abandonne cependant le bourg le 17 mai et se replie une nouvelle fois sur La Mothe-Achard[99]. François Lebrun, « La guerre de Vendée : massacre ou génocide ? Le 21 février 2007, neuf députés français de droite, se fondant explicitement sur les travaux de Reynald Secher et de Michel Ragon, ont déposé une proposition de loi à l'Assemblée nationale visant à la « reconnaissance du génocide vendéen ». En effet l'immense majorité des victimes ( estimation moyenne des historiens 200 000 environ ) est composée de familles de … Les administrations locales, rentrées d'exil, n'ont aucun pouvoir dans les campagnes[250]. ». Progressivement désignés par le nom de « Vendéens », les insurgés établissent en avril une « Armée catholique et royale » qui remporte une succession de victoires au printemps et à l'été 1793. Paris, le 17 septembre 2020 L'historien Jacques Villemain, auteur de « Génocide en Vendée », plaide la réconciliation de la France avec son histoire, en particulier avec l’épisode tragique de la Guerre de Vendée, encore trop considérée comme un sujet tabou par nos historiens et hommes politiques.. Voici quelques extraits de son entretien dans les colonnes de Valeurs Actuelles,. ». Jean-Clément Martin, Guerre de Vendée, dans l'Encyclopédie Bordas. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dans le Poitou, des libelles voient dans la constitution civile l'œuvre des protestants et des juifs. Aux côtés du maire Baco de la Chapelle, le général Canclaux, chef de l'armée des côtes de Brest, réunit 3 000 hommes de ligne et cavaliers, auxquels s'ajoutent 2 000 volontaires, 5 000 gardes nationaux et 2 000 ouvriers employés à la réparation des armes, soit un total de 12 000 hommes, contre les 15 000 de l'armée du Bas-Poitou et du Pays de Retz commandés par Charette sur la rive gauche de la Loire et les 18 000 de la « Grande Armée » sur la rive droite, menés par Cathelineau. Un mois d'août particulièrement calme succède cependant à ces épisodes de violences[221]. Pour affermir son hypothèse, il reprend le mot « populicide » cité par Babeuf, dont il réédite le texte sous un nouveau titre[378]. Crime contre l'humanité ? Il se porte alors vers le sud, rejoint le chef haut-poitevin Richard et prend d'assaut Bressuire. Vendée 1793-1794: Crime de guerre? Sur les différentes interprétations données à l'époque de la guerre civile, pour expliquer les échecs des forces républicaines face aux royalistes, voir Jean-Clément Martin, À Nantes, Carrier privilégie le ravitaillement de l'armée sur celui des civils, non seulement les Vendéens, mais aussi les patriotes de Nantes, qui sont soumis au rationnement. En 2017, Jacques Villemain, diplomate et juriste ayant notamment travaillé pour la Cour internationale de justice à La Haye, publie un livre[390] dans lequel il estime que si les massacres de la guerre de Vendée avaient lieu « aujourd'hui », le droit pénal international les qualifierait de « génocide »[391]. Informé, Berruyer ordonne une retraite générales sur Les Ponts-de-Cé mais il laisse Gauvilliers isolé à Beaupréau. L'offensive de Berruyer semble alors réussir, mais les paysans de la Gâtine, dans les Deux-Sèvres, se révoltent à leur tour à cette période et prennent pour chef Henri de La Rochejaquelein. ", Mitchell, Harvey. De son côté la Convention thermidorienne décide de passer à une politique de clémence. Le caractère sanglant et massif de la répression de l'insurrection en Vendée n'est contesté par personne, même si les chiffres demeurent imprécis et discutés (voir les diverses hypothèses sur l'importance du nombre des victimes de la guerre de Vendée) et si les descriptions traditionnelles d'un massacre comme celui des Lucs-sur-Boulogne ont été remises en cause par la recherche historique[362]. Ce dernier se retrouve encerclé par les Vendéens et est écrasé le 22 avril, laissant plus de 1 000 prisonniers. Dans le no 34 du 6 novembre 1795, il explique : « Osons dire que la Révolution, malgré tous les obstacles et toutes les oppositions, a avancé jusqu'au 9 thermidor et qu'elle a reculé depuis. Au début de l'année 1796, Charette tente une expédition en direction de l'Anjou afin de pousser Stofflet à le rejoindre dans la guerre, mais il est surpris à La Bruffière et à Tiffauges les 3 et 4 janvier et ses troupes sont complètement mises en déroute[306]. Ne pouvant traverser le fleuve, les prisonniers sont relâchés tandis que le général Bonchamps meurt quelques heures plus tard, des suites de ses blessures[122]. Cette décision prive le clergé catholique des moyens financiers lui permettant de remplir son rôle traditionnel d'assistance à une population pauvre. Cette conception a été reprise à la fois par des écrivains royalistes et catholiques, pour la « magnifier », et des écrivains et historiens républicains, au XIXe et au début du XXe siècle. The Vendéens seized a large amount of arms and gunpowder, but allowed the captured Republican forces to leave, after having sworn to no longer fight in the Vendée and had their hair shaved off so they could be recognised lest they went back on their word and were recaptured. À Angers même, 290 prisonniers sont fusillés ou guillotinés et 1 020 meurent en prison par les épidémies[166]. La signature du Traité de Bâle avec l'Espagne lui permet également de recevoir des renforts de l'Armée des Pyrénées[284],[286]. The Battle of Montaigu was fought on 21 September 1793 when the Vendéens attacked general Jean-Michel Beysser's French Republican division. Charette parvient de justesse à s'échapper avec le gros de ses forces, mais les Vendéens laissent de nombreux morts, 200 à 300 femmes sont capturées, et 900 prisonniers républicains sont délivrés[132],[133],[134]. Seules quelques villes indispensables à la marche des troupes doivent être préservées. Le projet de débarquement du comte d'Artois en Vendée se solde alors par un échec complet qui affecte lourdement le moral des combattants vendéens[280]. Une deuxième vague de réfugiés a lieu d’août 1793 à janvier 1794. Les Vendéens tentent de couper la retraite des républicains mais Lescure et Charette enfreignent le plan et préfèrent attaquer Montaigu et Saint-Fulgent. Les Vendéens parviennent à tenir à distance les garnisons républicaines locales et du 10 au 12 août, les Britanniques débarquent 1 200 fusils, de la poudre, 3 000 sabres, 300 paires de pistolets, 700 gargousses et deux pièces d'artillerie[270],[271],[272],[263]. Après avoir protégé les côtes des Britanniques, Hoche met ses troupes en mouvement contre Charette[296],[286]. La « Grande Armée », partie de Saumur, descend la Loire et entre le 18 juin dans Angers, abandonnée par les 5 000 hommes de la garnison. Environ 1 500 républicains et 500 insurgés sont tués ou blessés[89]. Charette s'empresse alors de retourner à Belleville pour mettre de l'ordre dans ses troupes[237]. Après une halte aux îles d'Houat et de Hœdic[275], elle arrive le 23 septembre en vue de l'île de Noirmoutier, où elle songe à débarquer[276]. Pour Martin, le discours de Barère et le décret « participent de la vision qui fait de la Contre-Révolution un bloc unique, une hydre menaçante, légitimant la pensée d'une « juste violence » et installant la guerre de Vendée dans des conditions particulièrement absurdes. Au commencement d'octobre, malgré la destitution de son auteur, le second plan de Canclaux est mis à exécution avec succès. Cette proposition soulève des réactions surtout à gauche, comme celle du Secrétaire national du Parti de gauche Alexis Corbière, qui voit dans cette proposition de loi « un acte grossier de manipulation historique ». Secher's statistical procedure relied on three unjustifiable assumptions. Pour gagner en mobilité, elles n'emportent avec elles aucune pièce d'artillerie et opèrent de manière à s'assister mutuellement, avec des ordres de marche précis[286]. Par ailleurs, il précise que ces chiffres ne doivent pas faire oublier qu'une évaluation exacte des pertes républicaines est pratiquement impossible, les combattants venant de l'ensemble de la France, « voire des colonies antillaises »[351]. Lacking a unified strategy (or army) and fighting a defensive campaign, from April onwards the army lost cohesion and its special advantages. Sapinaud manque lui-même d'être capturé et doit s'enfuir à cheval[241]. En avril, le Comité de salut public retire de nombreuses troupes de Vendée pour les redéployer aux frontières[213]. Pendant ce temps à Machecoul, en représailles aux exécutions de Pornic[33],[40], le comité mis en place par Souchu fait fusiller 150 à 200 prisonniers patriotes[44],[45] entre fin mars et début avril[33],[40]. Plus récemment, Jean-Clément Martin a indiqué que, si des paysans sont passés à la Contre-révolution, selon les provinces, pour des raisons très diverses, y compris entre les différentes zones de la Vendée, les mots d'ordre religieux et de la défense communautaire leur sont communs. Le 1er juin, une colonne républicaine est écrasée à Mormaison[217]. La grande histoire des guerres de Vendée. I do not have a single prisoner to reproach me. Exceptée Nantes, qui dépend de l'Armée des côtes de Brest dirigée par le général Canclaux, toutes les autres garnisons sont rattachées à l'Armée des côtes de La Rochelle dont le commandement est exercé successivement par les généraux Berruyer, Beaufranchet d'Ayat et Biron. On peut citer Jean Tulard[380], Emmanuel Le Roy Ladurie[381] ou Stéphane Courtois, directeur de recherches au CNRS, spécialiste de l'histoire du communisme[382]. It included parts of the old Poitiers and Tours, the departements of Maine-et-Loire, the Vendée, and Deux Sèvres, but never completely fell under insurgent control. Cependant dans le Bas-Poitou et le Pays de Retz, les républicains remportent quelques succès. Le 19 avril, il se jettent sur Leigonyer à Vezins et mettent ses troupes en déroute. Prévenu par le marquis de Rivière[269], Charette envoie plusieurs milliers d'hommes sur la plage du Pège, entre Saint-Jean-de-Monts et Saint-Gilles-Croix-de-Vie[270]. En avril 1797, la droite royaliste obtient la majorité lors du renouvellement du Conseil des Cinq-Cents et du Conseil des Anciens. On October 11, 1793, the Second Battle of Châtillon took place at Châtillon-sur-Sèvre near the commune of Mauléon. La plupart des exécutions ont cependant lieu dans des localités situées aux abords de la ville. Avec d'autres pamphlétaires, Babeuf reprend les accusations du journal La Feuille nantaise qui, dans son numéro du 5 brumaire an III, accuse l’Incorruptible d'avoir voulu « dépopuler » le pays[368]. The Vendée Revolt was also the setting for "The Frogs and the Lobsters", an episode of the television program Hornblower. Charette lui écrit alors pour lui proposer de s'emparer avec lui de Nantes, de son port et de ses richesses. Si le terme de […] Toutefois, les auteurs « blancs » classent Marcel Faucheux, Claude Tilly et Claude Petitfrère parmi les « Bleus ». From then, the local conflicts grew more sharply defined, over the choice between juring and non-juring priests. Jean-Clément Martin fait état d'au moins 5 000 à 6 000 fusillés[174]. Ceci permet d'expliquer la répression qui s'abat contre les insurgés. Le 9, il prend Machecoul sans combattre, puis le 28, il fait sa jonction à Legé avec Jordy et Guillemé. De retour de son expédition dans l'Anjou, Charette comprend que les républicains planifient une attaque contre l'île de Noirmoutier. Les républicains occupent Saint-Philbert-de-Grand-Lieu le 10 octobre, puis Le Loroux-Bottereau et Clisson le 11[280], Les Herbiers le 24, puis Pouzauges et Chantonnay le 27[294]. Tens of thousands of civilians were massacred by the infernal columns. Le débat a été ouvert à la fin du XXe siècle, le siècle des génocides. Son second, Baudry d'Asson, évacue quant à lui Challans et Saint-Gilles-sur-Vie le 29 mai et regagne Les Sables-d'Olonne[100]. [20], The revolt began in earnest in March 1793, as a rejection of the mass conscription edict. Le lendemain, Stofflet fait arrêter Prudhomme, le chef de la division du Loroux, qui est condamné à mort et exécuté à coups de sabre pour avoir signé le traité[241],[242],[243]. D'autres troupes sont envoyées former les garnisons des villes à préserver. Even the regicide did not trigger insurrection. Mais le 30 juillet l'offensive vendéenne est repoussée devant la ville. De nombreux auteurs affirment la nature génocidaire de la répression infligée par la "République criminelle" à la révolte de 1793, mais, dans les faits, la Vendée n'a subi aucun génocide. Après plusieurs jours de discussions, un accord de paix est conclu le 17 février[231],[235]. Il reprend ainsi sans distance critique le discours des thermidoriens à la recherche de boucs-émissaires afin de faire oublier leur propre orientation avant la chute de Robespierre, et de se débarrasser d’une partie des Montagnards devenus encombrants[429]. Cette identité est un outil de mobilisation sociale mais aussi un instrument politique contemporain. À la mi-février, avec l'accord de Hoche, des tractations sont menées avec Charette pour lui proposer de quitter la France[314],[283]. Bien que mal mené, le raid républicain empêche cependant les Blancs de tenter un second assaut contre Nantes. Dans leur fuite, les Vendéens tombent par chance sur un petit convoi de munition qui leur permet de se réapprovisionner. "[5], Class differences were not as great in the Vendée as in Paris or in other French provinces. Après la bataille, entre 661 et 2 000 prisonniers sont fusillés à Savenay par la Commission Bignon[126]. Vieille chanson un peu fatiguée, elle a connu tout récemment un regain de vitalité remarquable. De plus, le général Quétineau occupe Bressuire plus au sud avec 3 000 gardes nationaux[68]. En Anjou, les insurgés prennent pour chefs Jacques Cathelineau, un simple colporteur, d'anciens soldats comme Jean-Nicolas Stofflet et Jean Perdriau et des nobles ex-officiers de l'armée royale comme Charles de Bonchamps et Maurice d'Elbée[33],[28],[34]. Ce dernier, qui avait battu un détachement la veille à Rouans, trouve refuge dans la forêt de Princé. Louis Prévost (comte) de la Boutetière, Chronicle of the French Revolution p. 336 Longman Group 1989, Chronicle of the French Revolution, Longman 1989 p. 338, Chronicle of the French Revolution, Longman 1989 p. 342, Chronicle of the French Revolution, Longman 1989 p. 346, Chronicle of the French Revolution, Longman 1989 p. 348. Le 11 avril, Berruyer, parti de Saint-Lambert-du-Lattay, arrive à Chemillé où il rencontre les forces de d'Elbée. [79] Further support comes from Adam Jones, who wrote in Genocide: A Comprehensive Introduction a summary of the Vendée uprising, supporting the view that it was a genocide: "the Vendée Uprising stands as a notable example of a mass killing campaign that has only recently been conceptualized as 'genocide'" and that while this designation "is not universally shared ... it seems apt in the light of the large scale murder of a designated group (the Vendéan civilian population). En 2007, Michel Vovelle précise : « Cela ne justifie pas pour autant les massacres mais permet de les qualifier, en les inscrivant plutôt dans l'héritage de la guerre cruelle "d'ancien style", telle que la dévastation du Palatinat opérée un siècle plus tôt par Turenne pour la gloire du Roi-Soleil, dont les Rhénans ont gardé le souvenir.